Contrats d'assurance personnalisés pour votre santé.

Optique : les changements à venir


D’après le journal Le Monde, le marché français est le premier marché en Europe car les coûts, notamment des montures, sont plus élevés que chez nos voisins de l’Union européenne.

Cependant, le secteur de l’optique est en train de changer et les clients vont devoir suivre le mouvement.

Le secteur de l’optique, une mine d’or ?

Pour la première fois depuis longtemps, les magasins d’optique l’année passée ont connu plus de fermetures que d’ouvertures et les opticiens, suite aux promesses d’Emmanuel Macron lors de sa campagne pour un reste à charge à zéro, sont dans les petits papiers du gouvernement.

Les clients des opticiens se doivent de payer aujourd’hui 24% du montant tandis que les mutuelles prenaient en moyenne en charge 72% du prix des lunettes en 2016.

Depuis plus de 10 ans, les remboursements effectués via les complémentaires santé ont augmentés et c’est grâce à cette bonne prise en charge des assureurs que le secteur à connu une forte croissance.

De ce fait, le marché de l’optique est devenu un marché haut-de-gamme en France et les ouvertures de boutiques n’ont fait qu’accroître lors de cette période. En effet, il y avait 8300 boutiques en France en 2003 contre 12 440 magasins en 2017.

Quelles mesures en vue ?

Les opticiens gagneraient sur 71% des prix hors taxes des lunettes d’après des chiffres publiés par la Mutualité française, le secteur va devoir se reformer pour atteindre un zéro reste à charge voulu par le gouvernement.

Cependant, les mutuelles et la sécurité sociale ne veulent pas payer davantage pour les remboursements, ce qui va obliger le secteur de l’optique à baisser leurs tarifs car les opticiens ont 62% de marge sur leurs produits, ce qui est considérable.

De son côté, le gouvernement veut arriver à 3 différents contrats afin de faciliter les remboursements et les mutuelles devront renforcer les garanties de soin afin de réduire le reste à charge.

Autre solution, limiter l’inflation des prix en optique notamment en baissant la prise en charge des montures comme le souhaite la Mutualité française et également limiter les verres de stock sur lesquels les opticiens ont de bonnes marges.

En échange, les opticiens seront autorisés à réaliser plus de bilans visuels, ce qui est l’un des privilèges des ophtalmologistes.

Vous souhaitez avoir de meilleurs remboursements santé ? N’hésitez pas à réaliser un devis gratuit sur Dassurancesanté afin d’être contacté par l’un de nos conseillers qui discutera de vos besoins en complémentaire santé.

Profitez de nos garanties et de meilleurs remboursements

Faites des économies avec un assureur de confiance

Nos conseillers vous aident à souscrire une assurance santé sur-mesure

Mon devis gratuit

Publié le