Contrats d'assurance personnalisés pour votre santé.

Arrêt de travail et maintien de salaire : le point


Lorsqu’un salarié est absent pour une maladie non professionnelle, il sera indemnisé par la sécurité sociale à partir du 4ième jour d’arrêt maladie et il y aura une retenue de son salaire visible sur la fiche de paie.

Suite à un arrêt maladie le salarié va toucher des indémnités journalières qui seront versées sauf en cas de subrogation de l’employeur, qui est un cas assez rare.

Le contrat du salarié est donc suspendu pendant son absence pour arrêt de travail et l’employeur va retenir une absence sur la fiche de paie.

Une indemnisation dès le 4ième jour

Un salarié en maladie non professionnelle comme par exemple une grippe ne sera pris en charge par la sécurité sociale qu’au quatrième jour.

Comment obtenir son indemnité de salaire ?

L’employeur va signaler la maladie du salarié et obtenir une attestation de salaire reconstituée, le signalement de l’arrêt de travail doit être fait dans les 5 jours suivant l’arrêt de travail.

Puis une fois l’attestation de salaire reconstituée, le système de versement des indémnités journalières va fonctionner.

Combien de temps de travail pour maintenir son salaire ?

Un salarié avec moins d’un an de salaire dans une entreprise ne sera pas indemnisé par la sécurité sociale et n’aura donc pas de maintien de salaire.

Egalement un salarié ayant une ancienneté suffisante mais qui ne justifie pas son incapacité de travail sous 48 heures ne peut bénéficier d’un maintien de salaire, il n’aura donc pas les indémnités journalières mais seulement une retenue pour absence.

Cependant, une convention collective peut avoir des conditions de maintien de salaire différentes et peut rendre le maintien de salaire obligatoire sans ancienneté.

En Alsace Moselle, le maintien de salaire est obligatoire dès le 1er jour d’arrêt de maladie.

Publié le